LE CHALUMEAU OXYACETYLENIQUE
- menu
GENERALITES SUR L'OXYGENE 

1. PROPRIETES DE L'OXYGENE

L'oxygène entre pour ~21 % dans la composition de l'air, il entretient la vie et les combustions. Une teneur en oxygène plus élevée active les combustions qui peuvent devenir très vives ou même explosives.

L'oxygène est livré soit gazeux sous fortes pressions (~196 bars) dans des bouteilles, soit liquide à basse température sous sa propre pression de vapeur saturante.

2. RISQUES A L'EMPLOI DE L'OXYGENE (liste non exhaustive)

La plupart des corps et surtout les matériaux organiques : huile, graisses, tissus, bois, papiers, matières plastique....s'enflamment en présence d'oxygène sous l'effet de la moindre étincelle et au contact du moindre point en ignition. Les corps gras peuvent même s'enflammer spontanément au contact de l'oxygène .

C'est un gaz très réactif qui se combine directement à la plupart de éléments pour former des oxydes selon les conditions de température, ainsi certains éléments comme le phospore ou le magnésium s'enflamment spontanément dans l'oxygène (ou dans l'air) tandis que les métaux nobles s'oxydent seulement à très haute température.

La sur-oxygénation de l'atmosphère d'un local ou d'un espace clos est dangereux, car une étincelle, une cigarette enflammeront les corps combustibles qui s'y trouvent, les vêtements de travail par exemple.

3. PRECAUTIONS ESSENTIELLES A RESPECTER (liste non exhaustive)

 
  • n'utiliser que du matériel spécifique pour l'emploi de l'oxygène.
  • ne pas mettre l'oxygène en contact avec des corps gras.
  • il est interdit de graisser les robinets, vannes, détendeurs des bouteilles ou circuits d'oxygène.
  • n'utiliser que des circuits et des appareils dont la paroi en contact avec l'oxygène est rigoureusement propre (absence de corps gras).
  • prévoir dans les locaux utilisant de l'oxygène des moyens d'extinction nécessaire à une action rapide (en particulier des extincteurs spécifiques homologués).
  • prévoir une douche automatique ou une baignoire pour l'extinction des incendies de vêtements.
  • ne jamais utiliser d'oxygène à la place d'air comprimé, quelles que soient les circonstances, par exemple :
          • pour assainir une atmosphère viciée.
          • pour des essais de débouchage ou d'étanchëité.
          • pour l'alimentation d'outillage pneumatique.
          • pour la mise en oeuvre de liquides (transvasement, pistolet à peinture...)
          • pour un soufflage...
  • ne jamais utiliser l'oxygène pour activer une combustion quand ce n'est pas prévu et que cela n'a pas été étudié, la combustion prendrait un caractère extrêmement vif pouvant mener à l'explosion de l'appareil.
  • ne pas travailler dans des locaux exigus et/ou mal aérés.
  • ne pas porter de vêtements gras.
  • ne pas laisser traîner de chiffons gras.
  • ne pas laisser de tâches d'huile ou de graisse sur le sol.
  • ne jamais utiliser une flamme pour détecter une fuite d'oxygène, utiliser un détecteur de fuite approprié.
  • ne pas s'approcher d'une flamme ou d'une source d'étincelle, en cas de risque de sur-oxygénation de ses vêtements.
  • ouvrir lentement les vannes des bouteilles de stockage.
  • le travail en toute sécurité avec des chalumeaux soudeurs nécessite un renouvelement périodique de l'air ambiant.
  • les zones de stockage ou d'emploi de l'oxygène doivent posséder une bonne ventilation.
  • ne pas fumer dès qu'il y a un risque de sur-oxygénation.
  • supprimer toute communication entre les zones de stockage ou d'utilisation de l'oxygène et les points bas (fosse, caniveaux, sous-sol...) où il risque de s'accumuler et d'y rendre l'atmosphère dangeureuse, si c'est impossible, ne permettre l'accès de ces points bas, qu'après avoir pris des précautions à définir dans chaque cas, mais comportant en particulier une ventilation énergique et la mesure de la teneur en oxygène...

4. INTERVENTIONS URGENTES SUITE A INCIDENT OU ACCIDENT (liste non exhaustive)

    4.1. En cas de fuite :

            • ne pas fumer.
            • ne pas provoquer de flamme ou d'étincelle.
            • fermer le robinet de la bouteille ou la vanne d'alimentation du circuit non étanche.
            • aérer largement.
            • sur une canalisation, purger à l'azote avant toute intervention.
            • dans une enceinte, purger à l'azote et n'y pénétrer qu'en prenant les précautions préalablement définies et comportant notamment la mesure de la teneur en oxygène.
            • en cas de difficultés persistantes, appeler les pompiers...